Riesling Grand Cru Rosacker - Cave Hunawihr

Dominique Soller, directeur général de la Cave vinicole de Hunawihr présentait à Montréal fin novembre une très belle verticale de Riesling Grand Cru Rosacker : 1989, 2000, 2008, 2010, 2011 et 2012.

Les grands cépages nobles ont cette capacité à vieillir et à se bonifier dans le temps. Et nous avons eu la preuve que l’effet millésime est important dans une région continentale comme l’Alsace.

La Cave réunit de nombreux associés – 1200 – et se classe au 11e rang en tant que producteur et au troisième pour la mise en marché du Grand Cru Rosacker. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 18 000 hectolitres c’est-à-dire 2 millions de bouteilles et uniquement avec 100 % ses propres raisins, - donc ni achat de moûts, ni achat de bouteilles. La cave produit plusieurs cuvées et elle s’engage avec le producteur, sur cinq ans. La Cave de Hunawihr est reconnue pour sa production de vins secs qui offrent une belle minéralité, et donc avec très peu de sucre résiduel, – contrairement à d’autres maisons alsaciennesÂ… Tous les vignobles des associés sont situés en coteaux et le riesling représente la plus grande production. Mais le crémant commence à prendre de plus en plus d’importance – non sans raison d’ailleurs car celui que nous avons dégusté - le Crémant Calixte (22,75 $ - 871921) est net, droit et très rafraîchissant.

Le Grand Cru Rosacker est «le» Grand Cru de la cave. Il est planté majoritairement en riesling, mais on y trouve aussi du pinot gris et du gewurztraminer.

La dégustation démontre que le riesling, né sur un bon terroir et bien vinifié, peut vieillir avec grâce, même s’il est déjà très agréable à boire jeune.

La dégustation Riesling Alsace Grand Cru Rosacker

1989 : Robe dorée qui accuse son âge et l’année chaude qui l’a vu naître. Le nez offre des notes de miel et un peu de botrytis. En bouche, le vin est sec, volumineux, avec une très légère amertume. Très persistant en finale, il s’avère important, large et mûr. Un vin qui a bien vieilli et qui se boit très agréablement maintenant.

2000 : Robe dorée et arômes de miel qui rappellent le précédent, mais avec moins d’exubérance et quelques nuances balsamiques. Moins intense en bouche, mais avec ses nuances minérales, il est infiniment agréable à boire. Un vin magnifique qu’on savoure à petite gorgée.

2008 : Les très légères nuances pétrolées perçues par le nez se retrouvent en bouche, mais le côté floral émerge et le vin se révèle très sec et frais sur les papilles, avec une belle persistante en finale. Un vin que l’on peut attendre.

2010 : Robe très dense à l’œil, indiquant une grande concentration. Le nez découvre une très jolie définition florale et des arômes délicats. La bouche est vivace, fraîche, dépourvue de sucrosité, et rafraîchissante en finale. Un vin qui offre élégance et délicatesse, de ceux que l’on boit jusqu’au dernier verre. La classe !

2011 : La robe est plus dorée, le nez perçoit de légères notes pétrolées, mais le côté floral domine, très puissant. La bouche est plus mûre, plus dense, le fruité est large. L’ensemble est chaleureux, épanoui. Pourrait se rapprocher du 1989 et serait donc apte à vieillir.

2012 (26,90 $ - 642553) : Arômes d’un vin élégant, tout en dentelle. La bouche est vivace, fraîche, avec un fruité mûr et de belles notes florales. Le vin se prolonge longtemps en finale, toujours avec cette impression de dentelle. Magnifique !

Par Nicole Barrette Ryan
Texte et photo

Notre suggestion de la semaine

Cabernet Sauvignon Heritage Reserve 13, California

Maintenant dans le portefeuille Boisset, ce californien a acquis beaucoup de finesse. Les arômes perçus au nez n’ont rien d’agressant car tout est intégré. En bouche, les saveurs de fruits rouges sont enveloppées de jolies notes de cèdre et d’épices. L’ensemble est harmonieux et charmeur de la première gorgée jusqu’à la dernière. Délicieux avec le poulet au citron. NBR a boire

Prix: 16,55$ - 11315500
Notation: ***½

Calmars farcis au riz parfumé et aux herbes
Côtelettes de poulet grillées
Figues braisées farcies aux noix de Grenoble

La vinification chez Roederer

Dégorgement à la glace en Champagne Crédit: Double Altau - Guénaël Revel

Origine de la cuvée Dom Pérignon

Origine de la cuvée Dom Pérignon Crédit: Double Altau - Guénaël Revel

La Côte des Blancs Salon et Delamotte

La Côte des Blancs Salon et Delamotte Crédit: Double Altau - Guénaël Revel

Les moines et le Champagne

Les moines et le Champagne Crédit: Double Altau - Guénaël Revel

Dégorgement à la glace en Champagne

Dégorgement à la glace en Champagne Crédit: Double Altau - Guénaël Revel

Champagne Drappier

Les moines et le Champagne Crédit: Double Altau - Guénaël Revel
Numéro de client  :  
Mathieu Guyon de Château Rollan de By
La famille Guyon est propriétaire de Château Rollan de By, Cru Bourgeois du Médoc. Mathieu, le fils de la famille, était de passage à Montréal. Guénaël Revel l’a rencontré.
Le Chablis façon Domaine Laroche
Le Chablis façon Domaine Laroche : pureté et endurance, rien n’a bougé depuis un an ! Pour les «collectionneurs», je présente les millésimes dégustés au printemps dernier, puis ceux dégustés en février 2015.
L’Art d’enrichir sa cave
«L’art d’enrichir sa cave» est le titre du prochain Courrier Vinicole de la SAQ; on va donc parler des vins de garde...Tous les vins seront mis en vente à partir du 6 mars. La commande sera livrée en août 2015.
La Chapelle Ste-Agnès est en deuil
La Chapelle Sainte-Agnès vient de perdre une pionnière du vin au Québec. Henrietta Antony est décédée en ce début d’année. On trouvera ci-après quelques écrits sur cette femme remarquable par Janine Saine et Guénaël Revel.
Riesling Grand Cru Rosacker - Cave Hunawihr
Mal connus, les grand crus d’Alsace offrent de belles surprises, de celles qu’on voudrait immortaliser ans la pierre. Rencontre avec Dominique Soller, directeur général de la Cave de Hunawihr.
Douglas Green Bellingham - Durabilité sud-africain
Douglas Green Bellingham (DGB) regroupe sept domaines sud-africains réputés - Boschendal, Franschoek Cellar, The Beachouse, Brampton, Douglas Green, Tall Horse Wines et Bellingham -, en tout, 17 marques et 42 millions de bouteilles.
Les Îles Canaries - Une tradition qui date du XVIe
Cette dégustation des vins des Îles Canaries est une première à Montréal. Les heureux participants à ce moment privilégié ont découvert des vins d’une très grande finesse produits avec des cépages autochtones très qualitatifs.
Beatrice Bonacossi de Castello di Capezzana
La visite à Montréal de Beatrice Bonacossi de Castello di Capezzana a été l’occasion d’une rencontre très sympathique au Restaurant Graziella du Vieux Montréal en compagnie de son agent au Québec, Jean-Michel Montaruli de l’agence Montalvin.

La Turquie - Un enjeu vinicole

La vigne pousse en Turquie depuis des temps immémoriaux. Malheureusement, la religion a entravé la production de vin et plutôt favoriser la culture du raisin de table et surtout celle de raisins secs.

Plus

Ce site est optimisé pour les navigateurs Internet Explorer et Safari
Pica Communications Graphiques - Tous droits réservés 2006