L'élaboration du rosé: deux styles


Par Nick Hamilton

En plus de la couleur, la majorité des arômes et des saveurs du vin sont également extrait des peaux de raisins. Il devient logique de conclure que le contact prolongé avec les peaux du raisin engendre des rosés plus colorés avec davantage de parfum, de goût et de caractère.

La mode actuelle des rosés plutôt pâles annonce des vins plus délicats et subtils, parfois neutres, voire même insipides. Curieusement, beaucoup de consommateurs croient que les rosés plus colorés seront davantage sucrés. Erreur, c'est rarement le cas! Mais puisque la tendance actuelle est aux rosés très peu colorés, nous retrouvons sur notre marché un grand nombre de rosés particulièrement légers, nettement plus délicats que par le passé.

Les rosés de pressurage où l'on presse simplement les raisins, entraînant ainsi une légère coloration du jus. C'est la technique la plus souvent retenue pour l'élaboration des rosés modernes (pâles) actuels. La vendange est simplement déversée dans un pressoir pneumatique, de sorte que la macération (contact avec les peaux) ne dure que le temps du remplissage. L'extraction est ensuite lancée selon un cycle dans lequel se succèdent des phases à des niveaux de pression qui augmentent progressivement.........

Pour la suite de l'article, abonnez-vous au magazine ↓