Castello del Terriccio - La qualité sans compromis


Nicole Barrette Ryan

Il y a des vins mythiques dont on entend parler et que, malheureusement, l’on a peu l’occasion de déguster. Ceux de Castello del Terriccio font partie de cette catégorie. Non pas qu’ils soient produits en petite quantité, mais leur réputation fait que la demande est trop grande et qu’il n’y a pas assez de vin pour tous les marchés. Heureusement, il y a quelques bouteilles pour notre marché du Québec qui viennent d’arriver

Mais qui est Terriccio ? Il s’agit de l’un des plus vastes domaines de la Toscane qui s’étire sur 1700 hectares à 50 km au nord de Bolgheri, au sud de Pise, et à 10 km de la mer Tyrrhénienne. Bien que la vigne occupe une partie importante du domaine (60 hectares), l’ensemble est très diversifié puisqu’on y trouve des bois, des prairies, des oliviers (12 000 arbres sur 50 ha), des animaux sauvages et des bêtes d’élevage. Mais ce qui fait la fierté du propriétaire, Gian Annibale Rossi di Medelana, ce sont ses chevaux de selle, ayant lui-même été champion olympique de saut avant qu’un accident brise sa carrière. En effet, le domaine est reconnu comme haras dédié à la reproduction de chevaux de haut niveau.

En ce qui concerne la viticulture, la fin des années 1980 a marqué le virage qualitatif. Le propriétaire a donc fait appel à l’œnologue-conseil Carlo Ferrini pour mener à bien cette transformation. Les 30 hectares du vignoble ont été replantés et chaque année, on augmente un peu pour arriver aux 50 ha actuels. La situation géographique justifie l’implantation des cépages bordelais, cabernet sauvignon, merlot et petit verdot, mais il s’avère qu’elle est également favorable aux cépages du Rhône, syrah et mourvèdre. Chaque cépage est vinifié et élevé séparément en tonneaux de chêne français de l’Allier – la barrique ayant été abandonnée depuis 2010 – et le vin reste en cave, en bouteille, pendant au moins un an avant la commercialisation.

 

La dégustation

Tassinaia 2014  (52,50 $ - 13887704)   

Le nom signifie colline de cailloux. Ce vin de cabernet sauvignon et merlot est produit depuis 1993. Puissant au nez, avec des arômes de bois neuf et de fruit rouge. L’attaque en bouche est bien nette avec toujours cette note de bois neuf. L’ensemble est harmonieux. Tout est fondu et la finale fruitée est persistante. Un excellent vin de repas.

Castello del Terriccio 2010  (108,75 $ - 13887736)

Ce vin a été créé en 2000, ce fut la première expérience avec la syrah. L’assemblage est 50 % syrah, 25 % petit verdot, 25 % mourvèdre. Le nez est charmé par une abondance de fruits rouges, éclatants de fraîcheur. L’attaque en bouche est chaleureuse et le fruit ressort sans aucune lourdeur. Tout est en équilibre jusqu’à la longue finale fruitée. Il semble que la syrah réussit mieux ici qu’ailleurs en Toscane où souvent elle donne des vins très lourds. Celui-ci est très agréable à boire et très rafraîchissant.

Castello del Terriccio 2009  (108,50 $ - 13887212)

Ce vin a été élevé en barrique ce qui explique que le bois soit un peu plus perceptible au nez et qu’il couvre un peu le fruit. En bouche, l’attaque est plus serrée et le bois couvre un peu le fruit. Mais à l’aération tout s’épanouit. Cependant, une autre année d’attente devrait lui être favorable.

Lupicaia 2010 (172,25 $ - 13887801)

Le nom veut dire repaire des loups. Celui-ci est composé de 90 % cabernet sauvignon et 10 % petit verdot et il est élevé pendant 22 à 24 mois en tonneaux. Le nez est magnifiquement fruité, la bouche est ferme, un peu austère, soutenue par des tanins mûrs toujours présents. L’ensemble est néanmoins agréable à boire mais demande encore quelque temps d’attente en cave pour dissiper la note tannique en finale.

Lupicaia 2009 (172,25 $ - 13887798)

Dans ce millésime, le cabernet sauvignon est complété de 10 % merlot, avec un élevage en barriques. Cela donne un vin plus charmeur au nez, plus souple en bouche, déjà très agréable à boire. La finale est pleine de charme. Cependant, c’est un vin qu’il faudra boire avant le 2010 car il est maintenant à son apogée.