Révolution cocktails


Par Nicole Charest

30 juin 2018


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Révolution cocktails

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Grand sourire, yeux clairs et nœud pap, Patrice Plante a été critique culinaire au Voir et cuisinier-traiteur à Verdun pour Tripes & Caviar avant de se passionner pour la cuisine liquide et partir visiter les meilleurs bars de la planète, affûtant son goût, emmagasinant recettes et saveurs. Tokyo, Londres, Paris, New York, San Francisco, Boston. De retour à la maison, il fait les concours, participe à des compétitions régionales, nationales et internationales, devient chroniqueur cocktails à Salut, Bonjour! et anime Le Bon Mix diffusé sur les ondes de TVA. Chef mixologue de L'Atelier, l'incontournable bar à cocktails de la Grande Allée à Québec, il fonde Monsieur Cocktail, une entreprise comportant une école de mixologie, une ligne d'amers et de sirops artisanaux 100 % naturels, une plateforme web, un service événementiel et de consultation. Un nouvel âge d'or est en marche.

Car le cocktail a sa légende. Il évoque ces temps où Hemingway trempait tour à tour dans le daïquiri et le mojito, où Brando se pintait au Godfather dont la présence subtile du scotch était soutenue par la rondeur du bourbon en parts égales plus un trait d'amaretto, où James Bond préférait son martini «shaken, not stirred». Une bien mauvaise idée affirme Patrice Plante, car «le shaker a pour effet de brouiller le spiritueux en cassant ses délicates molécules. Le mélange à la cuillère est plus suave.» Comprenons : l'art du cocktail est une école où on ne mélange pas les ingrédients à l'aveuglette.

La génération Y après avoir flippé sur Carrie, Miranda, Samantha et Charlotte, les filles de Sex and the City qui ne résistent pas à un Cosmopolitan, a succombé à l'affreux Don Draper de Mad Men qui apprécie son Dirty Martini avec une olive farcie au fromage bleu. Avec ses collègues de Madison Avenue, il a comme on sait contribué au retour du Old Fashioned, cet iconique cocktail au whiskey créé en 1862 ; à L'Atelier, le bar de Patrice Plante, dans sa version révisée, il s'en déguste 50 les bons soirs !

C'est un buzz mondial. En prenant d'assaut les bars à cocktails sous l'impulsion de ces deux séries télévisées et sous la pulsion des réseaux sociaux, les trentenaires ont laissé loin derrière les boites de nuit ou simplement les bars à vin fussent-ils nature. La cartographie des lieux a changé. Il y a des adresses secrètes derrière des portes cachées, des bars éphémères où swignent les cocktails, des bars clandestins inspirés des speakeasies de l'époque de la prohibition : quand on n'a plus de contraintes, il arrive qu'on s'en invente !............

Pour consulter le reste de cet article, abonnez-vous à Vins & Vignobles!

Article précédent

Lien(s)



Aussi à lire


Service à  la clientèle
+1 514 331-0661

Vino Média
1600, Henri-Bourassa O.
bureau 405
Montréal (Québec)
H3M 3E2
T   +1 514 331-0661
F   +1 514 331-8821


Publicité
REP Communication inc.
1623, De Maricourt
Montréal (Québec)
H4E 1V6
Tél.: 514 762-1667

Lise Flamand, poste 235

CONCOURS

avec V&V c'est gagnant-gagnant





Ce mois-ci, l'éditeur de votre magazine Vins et Vignobles
vous offre la chance de gagner un
abonnement de 2 ans ou de 8 numéros
incluant le guide pratique La Sélection V&V.
Le tout d'une valeur de 72$ (plus taxes) !

Participez!